Association Olympique Sainghinoise : site officiel du club de foot de Sainghin-en-Weppes - footeo
Championnat
3
3
31 janvier 2010 15:00
Illies Esc
  • Ensoleillé
  • Sec
  • Faible
30 min
But marqué
Phase de jeu
57 min
But marqué
Penalty
70 min
But marqué
Phase de jeu
15:00 - 31 janvier 2010
NC
NC
NC

Résumé rédigé par Benoit DARTOIS, capitaine de l'ESC Illies :

 

Un match pas tout à fait comme les autres ...

 

Dimanche 31/01/2010

AOS vs. Illies ESC : 3-3 (mt : 1-2)
Buts : S. CEUGNET, A. DUHEZ, T. BOITEL pour Sainghin ; Y. ALLARD, W. DARTOIS, B. DARTOIS pour Illies

 

Dos à dos …

 

Dans ce week-end de derbies, illilois et sainghinois n’ont su se départager, score final : 3-3. Un match à rebondissements au suspens haletant qui a vu le score chaviré de 0-2 en faveur des joueurs de Samuel Gaillard à 3-2 pour ceux de Didier Proisy. Une réalisation cafouillée de Benoit Dartois permit aux protégés de Jean Marie Bomba de revenir avec deux points du stade Betrancourt, forteresse des hommes de Damien Boitel.

 

Plusieurs fois reporté, ce premier derby du genre entre l’ESC Illies – nouveau venu au niveau Ligue – et l’AO Sainghin – véritable référence – était l’un, si ce n’est le match coché par les joueurs des deux camps dès la publication du calendrier 2009/2010. C’était en Août dernier, et à l’époque les coéquipiers de Sébastien Ceugnet  affichaient une confiance débordante qui leur promettait une saison riche en évènements avec un objectif de montée en division supérieure. Face à cela, les illilois faisaient pâle figure. Eux les joueurs du cru, novices en la matière, à l’appétit débordant dégageaient un manque d’expérience flagrant. Les aléas du football font qu’à l’heure du coup d’envoi, ce dimanche 31 janvier 2010, les prémices escomptées en début de saison n’étaient plus. Pas épargnés depuis le début de la saison, et devant composés avec les blessures récentes de Guillaume Cardon, et de Bitiki, les sainghinois veulent en finir et passer outre cette poisse qui leur colle à la peau. Dans l’autre camp, les illilois continuent de surfer sur la vague du succès. La récente victoire face à Ecourt en atteste, les coéquipiers de Juan Perez ont confiance en eux et en leur valeur !

 

Deux clubs qui se ressemblent, deux groupes de supporters nombreux et fidèles, deux présidents récemment intronisés, deux entraîneurs qui se connaissent, des joueurs qui se côtoient régulièrement, tout était réuni pour faire de ce match LE derby du week-end. En préparation de rencontre, Samuel Gaillard éclipsa la proximité géographique des deux communes. Un discours huilé dans lequel il insista essentiellement sur les pièges à éviter. Un homme averti en vaut deux. Benoit Dartois, quant à lui, s’appuya sur un message très personnel reçu le matin même vers 10h d’une personne de l’ombre qui continue malgré tout de partager la vie de ce groupe qu’il a fait naître. Pas de pression particulière donc, juste l’envie de mettre en application les certitudes acquises au fil de ses cinq derniers mois de compétition.

 

La minute de silence d’avant match fut le premier moment fort de l’après-midi. La mémoire de l’oncle de Benjamin Destombes fut saluée, mais cet instant de recueillement fut l’occasion pour les illilois de penser à l’un des leurs présents à deux pas du stade. Un joueur partit trop vite, mais véritable acteur de l’évolution du club depuis 18 mois …

 

D’entrée les débats s’annoncèrent rudes. Des contacts et duels virils, mais corrects prirent le pas sur le jeu. Neutralisé, Thomas Defossé ne put agir sur le jeu. Alors que Bastien Deleau et Thibaut Boitel firent plus amples connaissances dans le couloir gauche illilois, Benoit Dartois et Thibaut Heluain commencèrent à se chatouiller dans les airs. Le jeu court n’étant pas possible, les verts s’en remirent à un jeu plus long et direct fait de déviations, de remises et de transversales. Un premier quart d’heure clairement à l’avantage des visiteurs ponctué d’ailleurs par une ouverture de Yannick Allard (10ème, 0-1). D’un coup de tête rageur consécutif à un corner de Juan Perez, le stoppeur débloqua ainsi son compteur but pour cette nouvelle saison. Dans la foulée, Benoit Dartois, bien servi par son cousin William Dartois, vit sa tentative passée à gauche du but de Tony Mary. Ensuite, ce fut au tour d’Antoine Champenois de se retrouver en position favorable avant une double action de Bastien Deleau et Thomas Defossé dans les 16,5 mètres adverses. Deux frappes qui permirent au portier sainghinois de briller. Suite à un ballon récupéré dans l’entre jeu, Benoit Dartois hérita du cuir. Instantanément, il trouva son homologue de sang  William Dartois, qui plein de sang froid remporta son duel (27ème, 0-2). Un second but, son dixième de la saison en championnat, du numéro 9 illilois très actif sur le front de l’attaque. A 0-2, ça sentait bon pour l’ESC ILLIES ! Hélas, un instant de déconcentration plus tard, Sébastien Ceugnet redorait le blason de l’AO Sainghin (30ème, 1-2). Une action anodine consécutive à une erreur de marquage qui prit à mal la défense illiloise solidement attachée à son homme de base Julien Averlant, impuissant sur ce coup. Cette réduction du score boosta les hommes de Didier Proisy. Damien Pépin, Alexis Cornille et Sébastien Ceugnet, entre autres, tentèrent de faire plier l’arrière garde illiloise. Des tentatives avortées et infructueuses. C’est donc avec un avantage d’un but que les illilois regagnèrent le vestiaire.

 

La pause fut fort solennelle. Samuel Gaillard y exigea du silence et du calme. Le coach illilois dressa alors un tableau précis des 45 minutes écoulées. Les plus, les moins et la raison essentielle des errements apparus en fin de première période : un manquement criant d’engagement dans les duels. Reposés et revigorés, les verts étaient prêts à remettre le bleu de chauffe pour repartir de ce court déplacement avec les quatre points de la victoire.

 

Malheureusement, tout ne se passa pas comme prévu. En effet, ce sont les joueurs locaux qui prirent à bras le corps la seconde période. Soutenues par une galerie très active et particulièrement bruyante, les deux équipes continuèrent à se rendre coups pour coups. Beaucoup de contacts, un match haché, des duels engagés, la description du derby par excellence. Les attaquants sainghinois se montraient de plus en plus pressants, notamment sur coup de pied arrêté. Côté Esc Illies, une frappe enroulée de Benoit Dartois fuit le cadre. Dans la foulée, en difficulté, Yannick Allard au duel avec Thibaut Boitel concéda un penalty. Aurélien Duhez s’occupa de transformer la sentence (60ème, 2-2). Dos à dos les deux équipes affichaient clairement leur ambition de succès. Benoit Dartois ne put reprendre un centre en retrait millimétré de Sébastien Kaczmarek. Ensuite ce fut au tour de William Dartois de voir sa tête, consécutive à un beau mouvement entre Luc Fournier et Thomas Defossé, repoussée du bout du pied par Tony Mary. A la 70ème minute de jeu, une nouvelle approximation défensive offrit une belle opportunité de marquer à l’attaque sainghinoise. A la conclusion, Thibaut Boitel. D’une frappe puissante des 20 mètres, le capitaine local donna l’avantage aux siens (70ème, 3-2). Une explosion de joie collective entre joueurs et supporters s’en suivit. Une scène qui inspira probablement les illilois puisqu’à peine 5 minutes plus tard, Benoit Dartois profitait d’une faute de main de Tony Mary, excellent jusqu’alors, pour remettre les deux équipes à égalité (75ème, 3-3). Dans un dernier quart d’heure engagé, les deux équipes jouèrent leur va tout pour s’imposer. L’arbitre de la rencontre changea quelque peu la donne en refusant tous contacts. Des minutes entrecoupées de trop nombreuses interventions qui eurent pour effet notamment d’annihiler une bonne offensive de Thomas Dhenry.  Au bout des deux minutes de temps additionnel, illilois et sainghinois rejoignirent leur vestiaire respectif, avec de part et d’autre un sentiment d’inachevé.

 

Parce que l’ESC Illies avait fait le plus gros du travail en menant deux buts à zero ; parce que l’AO Sainghin avait fait le plus dur en renversant le cours du match ; pour ces deux raisons nul ne sort satisfait de ce partage de points.

 

Auteur : Benoit DARTOIS, capitaine et avant-centre de l'ESC Illies

Source : www.esc-illies.com

HOMME DU MATCH

  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC
  • NC

STATS éQUIPE

6 Derniers matchs

G N G G P N

Répartition des buts

42 buts marqués
38 buts encaissés

Graphique des victoires

DERNIERS MATCHS

CLASSEMENTS

Club Pts J G N P F BP BC D
Lambersart IC 72 22 16 2 4 0 66 22 44
Lille Moulins Carrel 70 22 15 3 4 0 65 29 36
Illies ESC 61 22 11 6 5 0 46 34 12
Seniors A 56 22 9 7 6 0 42 36 6
Béthune Stade 2 53 22 10 3 8 1 37 39 -2
Comines ACS 49 22 7 6 9 0 31 42 -11
Wasquehal Capreau 49 22 7 7 8 0 36 39 -3
Houplines EC 49 22 7 6 9 0 42 52 -10
Ecourt JS 49 22 7 6 9 0 41 44 -3
Billy Berclau US 47 22 8 1 13 0 51 57 -6
Erquinghem CS 39 22 5 3 14 0 26 55 -29
Labourse RC 34 22 2 6 14 0 17 51 -34
gardiens
Gardien
défenseurs
Défenseur
Défenseur
Défenseur
Défenseur
milieux
Milieu Défensif
Milieu Défensif
Milieu Défensif
attaquants
Attaquant
Attaquant
Autre
Milieu Offensif
Milieu Offensif
Milieu Offensif

RENDEZ-VOUS

NC

LIEU DU MATCH

PHOTOS

Commentaires

U11-2 2 jours
1-5
BAILLEUL SC / Vétérans à 11 2 jours
BAILLEUL SC / Vétérans à 11 : résumé du match 2 jours
6-7
Vétérans à 7 / JS Wavrin-Don 4 jours
Vétérans à 7 / JS Wavrin-Don : résumé du match 4 jours
Vétérans à 7 / JS Wavrin-Don et 3 8 jours
U13 et 9 autres 9 jours
Bruno D'ALESSANDRO et 4 autres 9 jours
0-4
Vétérans à 11 / JS Steenwerck 9 jours
Vétérans à 11 / JS Steenwerck et 3 autres : résumés des matchs 9 jours
3-2
AS Salomé / U14 9 jours
2-0
ENT.S. DES WEPPES / Séniors B 9 jours
1-1
Séniors A / GRAVELINES US 9 jours
2-2 3-1
Séniors A / ENT.S. DES WEPPES 16 jours
Séniors A / ENT.S. DES WEPPES : résumé du match 16 jours